Anti-mouches, anti-taons, anti-tout: surtout si on n’aime pas l’ail…

Discussion et question récurrente , tous les ans à la même époque, comment se débarrasser des mouches et de toutes ces vilaines bêtes qui ennuient nos gros poilus et nous par la même occasion .

Un panel impressionnant de produits sont disponibles sur le marché , bon marché, plus chers jusqu’à beaucoup plus chers ; beaucoup essayent leurs propres recettes ou les recettes trouvés au gré des recherches . Beaucoup de ces efficaces remèdes de grand-mère pèchent malheureusement soit dans le temps, soit sous l’eau , soit lorsque le cheval transpire et nécessitent par le fait plusieurs applications par jour, ce qui n’est pas forcément possible pour tout le monde .

Soyons clairs, il n’existe pas aujourd’hui de produit miracle.  Le Pyrèthre(http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyr%C3%A8thre_de_Dalmatie) tend à être une bonne solution , malheureusement un surdosage peut être dangereux et les zones sensibles (muqueuses, yeux etc…) sont à éviter . Le Comptoir des plantes proposent un spray et une crème qui sont très efficaces (testés l’année dernière sur Elli) . Un peu cher néanmoins sachant que le spray ne pouvait être appliqué qu’aux endroits où le cheval ne peut pas se gratter (ça réduit quand même le champ d’action) sinon risque de brulure des muqueuses et bien sûr , la crème à mettre sur le reste … ce qui fait beaucoup de crème pour une dinde de 950 kgs.

J’ai décidé depuis l’année dernière de tester un protocole regroupant plus ou moins tout ce qui fonctionne (de mon point de vue et sur ma jument bien sûr) . Donc oui il y a bien un spray maintenant mais le boulot a commencé l’année dernière en octobre . Bref rien de miraculeux, mais , je le dis aujourd’hui , j’ooooose le dire : CA FONCTIONNE !

Tellement bien que vous pouvez suivre ma jument au nez lorsque vous arrivez dans la pâture lol . Ce matin les effluves d’ail auraient pu me conduire à Elli les yeux fermés. Personnellement ça ne me dérange pas , je suis une grande fan d’ail , autant pour le gout que pour ses puissantes propriétés .

Halte au blabla, voilà le plan .

– De fin octobre à début Mars , 60 grs d’ail en poudre dans la nourriture. Je ne vous fais pas ici le détail de tous les bienfaits que l’ail peut apporter à votre cheval , ça n’est pas le but de l’article. Mais ce qui est bien connu , c’est que comme tous les vampires, les taons et autres insectes du genre détestent l’ail plus que tout . En cure de plusieurs semaines, l’ail fera partie intégrante de l’organisme de votre monture et rien que sa peau dégagera une odeur assez repoussante pour démotiver ces vilaines bestioles.

– A partir de mars, donner dés que possible , un sucre ou bout de pain ou bonbon ou tout ce que voulez et que vous avez l’habitude de donner en petite friandise à laquelle vous ajoutez 3/4 gouttes d’huile essentielle de tea tree.

Même procédé qu’avec l’ail . Le Tea Tree est plein de bonnes propriétés et aura celle de transpirer de la peau du cheval et de repousser les sales bêtes.

– Pour finir, le spray et … l’huile de Neem. (Je vous conseille de faire une recherche sur l’huile de Neem, ou encore Margousier . Le Neem est un arbre sacré aux propriétés multiples , et c’est un formidable insecticide naturel)

Pour un spray de 500 ml : 250ml d’eau, 230ml de vinaigre blanc, 40 gouttes de dispersant (s’achète avec les huiles essentielles et permet le mélange des huiles dans l’eau), 20 gouttes d’huile essentielle de Lavande, 20 gouttes d’huile essentielle de Citronnelle, 10 ml d’huile d’olive à l’ail (se trouve partout en grande surface) et 10 ml d’huile de Neem.

Bien secouer le tout , vaporiser sur tout le corps , PAS LA TETE . Mais crinière et queue peuvent aussi largement être aspergées.

Pour finir, prendre une éponge, mettre un peu d’huile de Neem dessus et appliquer bien autour des yeux, dans les oreilles et au niveau des muqueuses si votre cheval est ennuyé là aussi par les mouches ( pas de panique , il n’y pas de risque de coup de soleil avec cette huile-ci) .

Et voilà ! Le spray a été enfin testé hier sur cheval mouillé, c’était ce qui me manquait , et l’essai a été concluant . Même après un bon orage ça continuait de sentir et faire son effet.

J’ai pu noter une efficacité d’environ 12h , au delà , je ne sais pas , c’est à voir .

Espérant que ça pourra aider certains d’entre vous , qui sait, chaque cheval est différent , le seul moyen de savoir étant de tester !

1 Comment

  1. Audrey

    Merci pour cet article, ma jument (autre que Clydesdale) fait de la dermite estivale (même l’hiver quand il est doux), nous participons donc à la guerre contre les vampires ! Certaines de vos recettes m’étaient encore inconnues, je vais tester.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *